Nouveau service : moteur de recherche

Vous ne trouvez pas la réponse que vous souhaitiez ?
Venez essayer notre nouveau moteur de recherche sur le rachat de crédit : www.rachat-credit-zen.com

29 juin 2006

Guide du rachat de crédit

GUIDE DU RACHAT DE CREDIT

http://www.lepetitpoucetducredit.com/index2.php
Rachat de vos crédits, restructuration financière. Le crédit, c’est pratique et ça facilite la vie. Mais quand on laisse s’envoler les crédits pour faire face à ses aléas, c’est le budget qui se dérègle, le train de vie qui en prend un coup sans parler de l’épargne … ! Le plus souvent, c’est un "accident de la vie" (divorce, accident, maladie, perte d’emploi, etc…) qui est à l’origine d’un endettement excessif. Parce qu’on ne peut pas tout prévoir, si, comme 44% des ménages, et qu’elle qu’en soit la cause, vos mensualités sont trop élevées, fragilisant votre budget, une solution simple et efficace existe pour le rééquilibrer immédiatement et durablement : LE RACHAT DE CREDIT. Parce que la bonne santé de vos finances est essentielle à votre équilibre professionnel et personnel, parce qu’on a tous envie de profiter au mieux de son argent, faites, avec rigueur et clairvoyance, le choix d’une bonne restructuration.Le rachat de crédit, une solution qui vous permettra de regrouper vos crédit tout en allégeant vos mensualités. Diminuer fortement vos mensualités par le rachat de crédit !
Les sociétés spécialisées ont pour vocation de renégocier pour vous et restructurer avec vous l'ensemble de vos différents crédits. Ce remaniement permet de ne laisser au final qu'un seul crédit global regroupant tous les autres, tout en allégeant vos mensualités. C'est donc une excellente solution pour faire baisser vos cotisations mensuelles et faciliter votre gestion.
Un grand nombre de personnes y ont trouvé de nombreux avantages et sont très satisfait de cette solution alors pourquoi pas vous ?
Vous pouvez regrouper vos crédits voiture, maison, consommation et bien d'autres avec une trésorerie disponible en plus... Vous gagnerez en pouvoir d'achat grâce à l'allègement des mensualités. Une trésorerie donc plus souple et plus importante pour placer votre argent et répondre en cas d'urgence à des besoins ponctuels et imprévus ! Comment mettre en place un rachat de crédit ? Nombre de sites spécialisés sur internet sauront vous conseiller. Des études gratuites sont souvent mises à votre disposition, n'hésitez pas à remplir l'un des questionnaires et à faire jouer la concurrence, vous y trouverez sûrement un prestataire qui assurera un service de qualité
Mots clésrachat credit, rachat de credit, rachat credits, rachat de credits, rachat pret, rachat credit immobilier, rachat credit fonctionnaire, specialiste rachat credit, societe rachat credit, credit rachat, racht credit propriétaire, surendettement, refinancement, refinancement credit immobilier, rachat dettes

27 juin 2006

Consolidation de créances, restructuration financière, rachat de crédit, les banques se positionnent

CONSOLIDATION DE CREANCES, RESTRUCTURATION FINANCIERE, RACHAT DE CREDIT, LES BANQUES SE POSITIONNENT
Les grandes manœuvres dans le monde bancaire se préparent ?

La consolidation de créances, l'offre qui consiste à racheter les crédits d'un emprunteur pour lui accorder un seul prêt plus long afin d'alléger ses échéances, était hier le lot des établissements spécialisés sur une clientèle triée sur le volet. Aujourd'hui les banques n'ont plus peur de vendre directement des offres et de proposer systématiquement aux clients de racheter leurs crédits.
Car non seulement le rachat de créances se banalise mais c'est une arme idoine dans la course aux volumes que se livrent les banques dans un marché mature. " Cela permet de capter de nouveaux clients en supprimant la concurrence. Des clients, qui plus est, fidèles car ils ne sont plus dans une logique de crédit revolving dont la durée est incertaine ", dit Rémi Legrand, associé chez Eurogroup.
Au printemps 2004, General Electric a racheté à Abbey National le spécialiste Royal Saint Georges Banque (RSBG) pour 56 millions d'euros. Dans la foulée, le Crédit Foncier, filiale de crédit immobilier des Caisses d'Epargne, a pris la majorité du capital du Crédit Foncier et Communal d'Alsace et Lorraine (CFCAL), autre poids lourd du secteur, et lancé en fin d'année 2005 une activité similaire au Portugal pour un développement en Europe du Sud via une prise de participation dans un opérateur local. L'UCB a racheté l'activité d'Abbey National en France et Cofinoga a acquis le courtier spécialisé DCAC Sygma Banque. Le sens de toutes ces opérations ne trompe pas.
" Peu de risques "
Le Crédit Foncier estime la production annuelle entre 700 millions et 1 milliard d'euros de production. General Electric évalue le marché autour de 500 millions pour 700.000 ménages avec un potentiel de croissance annuel de 20 %. Or les banques sont formelles : " Il y a finalement peu de risques dans ce métier, expliquait François Drouin, président du directoire du Crédit Foncier. Beaucoup de clients remboursent leur crédit avant échéance. Sur 20.000 crédits, une vingtaine d'affaires au plus ont été traitées à la barre. " Ainsi la clientèle du CFCAL n'est pas uniquement constituée de clients surendettés. Elle comprend de petites entreprises cherchant à se refinancer. Plus qu'un outil destiné aux clients en difficulté, les établissements de crédit le mettent en avant comme un outil de gestion du pouvoir d'achat.
Fort potentiel de croissance
L'offre évolue aussi sur le fond. Si un prêteur comme le Cetelem se concentrait jusqu'à présent sur la consolidation de crédits à la consommation, il s'interroge quant à un développement dans la consolidation hypothécaire, le rachat de crédit à la consommation assorti d'un crédit immobilier apportant la sécurité de sa garantie et un encours sur une durée plus longue. " Nous constatons le développement d'une demande hypothécaire liée à la hausse de l'endettement immobilier des ménages et au plus grand nombre d'offres des établissements de crédit ", note Yves Gaudin, directeur du réseau France de la filiale de BNP Paribas. La consolidation de crédit de type hypothécaire a un intérêt non négligeable pour un opérateur spécialisé en crédit conso.
" Les montants apportés en consolidation de dette hypothécaire sont plus élevés et de plus longue durée, avec un risque généralement bas. Cela permet d'offrir un taux compétitif aux clients, de les fidéliser. Financièrement, ce type de produits stabilise notre portefeuille d'encours, ce qui est un élément important ", indique Michel Philippin, directeur général de LaSer Cofinoga.

26 juin 2006

RESTRUCTURATION DE RESTRUCTURATION DE CREDIT

Restructuration de restructuration de crédit
Pourquoi ne pas aller renégocier l’ensemble de ses prêts tous les 2/3 ans auprès d’une banque concurrente ?

Outre les " multirécidivistes " du crédit à la consommation, des cartes, et revolvings en tous genre, il existe de plus en plus souvent des ménages déjà restructurés il y a quelques années, qui éprouvent le besoin de réduire à niveau leur endettement par un rachat de crédit.
On n’évoque pas ici le simple fait de regrouper un crédit immobilier avec un ou deux prêts personnels, ce qui est une opération simple, mais bien de reprendre à nouveau le crédit précédemment restructuré plus de nombreux prêts personnels qui ont étés contractés par après.
Les banques françaises, très frileuses pour ce type de crédit jusqu’à maintenant, interviennent de plus en plus souvent.
Mais ce sont souvent des banques spécialisées dans le rachat de crédit (GE, RSGB, BNPINVESTIMMO), et le plus souvent par le biais d’un courtier en crédit. En effet ce dernier a l’habitude de présenter ces situations aux banques partenaires et ses chances de réussites sont plus grandes, encore faut il s’adresser à un courtier faisant " du sur-mesure ", sinon il y a de fortes chances pour passer à côté du meilleur rachat de crédit, en terme de coût et de taux.
Les conditions d’acceptation actuellement, en dehors des ratios habituels d’endettement avant, endettement après, ratio hypothécaire, …, sont résumées ci-après :
  • la restructuration date de plus de 3 ans
  • ratio hypothécaire ne dépassant pas 80% ( montant du prêt /valeur du bien)
  • taux d’endettement avant intervention inférieur à 60%
  • pas de rejets sur les relevés de compte ou crédits en cours
La restructuration financières des ménages étant perçue de plus en plus comme une saine gestion de ses encours de crédits, il est probable que cela deviennent rapidement un nouvel El dorado pour les banques spécialisées.
Les banques vont sans doute multiplier les campagnes de publicité afin d’enlever à la restructuration de crédits son étiquette de " surendettement
Ces restructurations devenant de plus en plus régulières et communes, il est fort à parier que les banques de réseaux se lancent également sur ce marché prometteur.

23 juin 2006

Un marché en plein expansion : le refinancement de crédit

Un marché en plein expansion : LE REFINANCEMENT DE CREDIT

S’agit il d’une mode importée des pays Anglo-saxon ou d’un réel besoin ?

" Détenteurs de plus de quinze crédits avec mon épouse, et notamment de crédits à la consommation dits revolving, très coûteux mensuellement, nous avons dans l'urgence essayé de trouver un rachat de crédit, lequel portait sur un somme de 74000 euros. Nous avons trouvé porte close chez beaucoup de banquiers, y compris le Crédit Municipal. Méfiant de nature devant les intermédiaires bancaires, nous avons toutefois décidé de faire une demande sur CREDIM…. Nous avons été très surpris de la rapidité avec laquelle nous avons obtenu une réponse de leur part. Par la suite, ces charmantes dames que j'ai pu avoir au téléphone se sont toujours montrées disponibles, humaines et à l'écoute. Bien sûr, monter le dossier n'est pas simple, bien sûr l'attente de la réponse définitive est malgré tout assez longue, bien sûr cela n'est pas gratuit. Cependant, ça vaut la peine. Ce sont les seuls qui se sont intéressés à notre situation, et aujourd'hui, nous remboursons une somme tout à fait convenable (à hauteur de 22 % d'endettement, contre plus de 65 % auparavant) à un taux d'intérêt raisonnable. Ma seule déception fut le montant de l'assurance mensuelle, de l'ordre de 35 euros. En regardant en arrière, je me dis que nous n'étions pas loin de la commission de surendettement. CREDIM… nous a repêché à temps. Alors, encore merci aux charmantes employées de CREDIM…, et notamment à madame SAUTIER pour sa gentillesse et sa patience. B… / VELISY"
Locataire ou propriétaire nombreux sont les ménages surendettés qui ne parviennent plus à boucler les fins de mois. Selon l’Observatoire de l’endettement des ménages, la moitié des ménages français est endettée ; 41% d’entre eux trouvent " élevées ou trop élevées " leurs charges de remboursement, et 44% les jugent "beaucoup trop élevées "
Le rachat de crédit est devenue une demande du consommateur français qui devrait se développer de manière significative. En 2005 les montants prêtés pour racheter toutes les dettes ont quasiment doublé, représentant 13% des prêts personnels et plus d’un milliard d’euros, contre 8% en 2004, selon l’Association française financières (ASF). Un marché considérable exploité par des banques et des intermédiaires en opération de banque.
La profonde mutation dans la gestion des charges de crédit chez les ménages français a été accompagnée par une offre diversifiée de produits bancaire de restructuration, permettant ainsi de rattraper le retard en matière de rachat de crédit existant avec le Royaume Unis par exemple, où la moyenne de restructuration de sa dette est de 2 ans !
On estime à environ 700, le nombre d’intermédiaire en Opération de Banque (IOB), en France, le choix de l’Intermédiaire porte essentiellement sur :
le niveau des honoraires (souvent supérieur à 5% du montant du prêt), ce qui est beaucoup trop élevé
sur le choix des solutions possibles, vrai taux fixe et taux variable, certains courtiers ne travaillant en exclusivité qu’avec une ou deux banques (manque de choix).
sur les conseils apportés au montage de la restructuration, la clarté de la proposition et de son plan de financement (il faut se méfier des publicités très alléchantes que l’on trouve souvent dans la presse télé et qui présentent des propositions chiffrées qui présentent des pièges financiers).
Certains courtiers travaillant à distance sur internet arrivent à réduire fortement leur coût de production (plateforme d’analystes centralisée, pas d’agences) et répercutent ces gains sur le montant de leurs honoraires (souvent moitié moins cher et pour un service équivalent sinon meilleur !)
Donc avec un taux de détention de crédit sans précédent chez les jeunes, un développement de l ‘endettement chez les plus de 65 ans également, des tendances qui vont se poursuivre en 2006, l’encourt de la dette des ménages s’accroît de 2,85% pour atteindre 732.5 Milliards d’euros à fin décembre 2005, après 714.4 Milliards fin septembre 2005.

21 juin 2006

Centrale rachat credit

LE RACHAT DE CREDIT
Que pensez de cette solution permettant le désendettement des ménages?

C'est souvent la seule solution confortable pour sortir d'une situation d'endettement, et personne n'est à l'abri d'une difficultée de la vie (maladie, chômage, divorce, liquidation judiciaire, ...) qui entraîne un surendettement subit.

Il existe la solution de se retourner vers la "Commission de surendettement", mais il s'agit d'une solution qui pour les situations les plus difficiles débouche dans une grande majorité des cas sur la vente du bien immobilier pour les propriétaires, et qui pour les situations moins catastrophiques débouche sur un plan d'apurement très contraignant (inscription au fichier national des incidents de remboursement de crédits -FICP - pendant des années), qui vous paralyse dans tous les projets que vous pourriez être amené à réaliser.

Pour résumer, si vous souhaitez rester maître de vos finances et de vos projets et que votre situation d'endettement, après restructuration, redevient confortable, le rachat de crédit est la solution que nous conseillons, il existe des Intermédaires en Opération de Banque très compétents, disposant d'une palette importante de banques spécialisées (GE, RSGB, CFCAL, SYGMA, ...) et surtout pratiquant des honoraires tout à fait raisonnables (2 à 3% du montant prêté).

Voici quelques conseils, pour éviter les abus et beaucoup de désagréments, à retenir lorsque vous contactez une agence de rachat de crédit:

PRENEZ GARDE ! certains Intermédiaires en Opérations de Banque (IOB) n'hésitent pas à prendre7% (voire plus) de commission sur le montant total du prêt mis en place et ne vous le détaille que lorsque vous leur avez adressé vos justificatifs originaux.
AUTRE PIEGE ! il est fréquent de recevoir des propositions alléchantes avec des "taux fixes sur toute la durée du prêt", il n'en est rien dans la plupart des cas, en effet, seuls les premiers 6 ou 12 mois le sont (taux d'appel !) le restant à courir est un taux euribor + marge (taux variable) !
ATTENTION AUX PROPOSITIONS : « vous signez chez le notaire sans avoir à payer quoique ce soit » ou « aucun frais et honoraires durant le montage du dossier» et encore « études et montages des dossiers gratuits ». Sachez que des honoraires d’intermédiation vous seront exigés par les courtiers.Ainsi pour éviter les surprises désagréables: demandez toujours le détail du plan de financement : - total des crédits racheté, - éventuelle trésorerie, - frais du mandat de recherche de capitaux (courtier), - frais de dossier bancaire- frais de notaire.
Certains Cabinets proposent de restructurer les crédits dans la plus grande transparence, on en trouve sur l'internet, et vous pouvez trouver des sites avec de très nombreux témoignages comportant l'adresse email des clients satisfaits (il vous suffit de les contacter pour avoir leur avis sur le Cabinet), comme par exemple le site du petit poucet du crédit.

20 juin 2006

Spécialiste rachat de crédit

Editaux

Hausse des taux : A court terme, un impact négligeable sur le crédit immobilier et nul sur la consolidation de crédits.

Mais c'est le début de la fin d'une époque. Celle de l'argent pas cher qui a permis, depuis le début des années 2000, de financer une formidable croissance de l'accession à la propriété mais aussi participer à une hausse spectaculaire des prix de l’immobilier.

L'annonce de la BCE, d'augmenter ses taux directeurs de 0.25 de point de base, en mettant fin à une période ininterrompue de baisse, constitue un point d'inflexion : de mémoire d'emprunteur, on n'avait jamais connu de niveaux aussi bas.
(Rappelons que 0,25 % de hausse se traduit par une différence de quelques euros par mois, ce qui représente un impact négligeable)

Cette période restera comme celle d’un durable changement de mentalité et de repère en matière de financement immobilier, mais aussi de pratiques financières avec l’engouement des français pour la consolidation de crédit (rachat de crédit).

En effet regrouper tous ses crédits immobilier plus consommation pour réduire le poids global de son endettement rejoint le dynamisme du " crédit à l’habitat ".

De plus en plus nombreuses sont les banques qui proposent cette solution avec des taux très intéressants pour les ménages endettés, surendettés voire fichés à la banque de France.

Autres partenaires

AnnuaireCe site est listé dans la catégorie Crédit : Rachat de crédits Dictionnaire du Net